Vous restez après la fermeture ?

Vous restez après la fermeture ? Alors soyez les bienvenu(e)s. Car qui n’a rêvé de rester en douce dans un musée après l’heure et, à condition d’être bien accompagné, de faire des câlins au milieu des toiles de maîtres ? Qui n’a imaginé se faire enfermer dans un hypermarché pour y passer la nuit, en bouquinant tout en mangeant des glaces et en buvant du champagne à l’oeil ? Vous dites ? Le système d’alarme ? On peut toujours rêver. Et vous ? Ah, vous trouvez qu’il y aurait mieux à faire ? Oui, mais en l’occurrence, ce n’est pas ce qu’on chaparde qui compte, c’est le fait que les gardiens soient partis et qu’on puisse envisager la vie sous d’autres couleurs. Après l’heure de fermeture, plus personne ne monte la garde et les allées ne sont balisées que par les rayons de la lune, alors profitons-en.

Ici vous allez trouver des considérations sur une littérature « oh my god ! », des articles qui traitent de la féminité dans son rapport avec la masculinité (oui, car c’est mon point de vue d’homme qui opère), des histoires cochonnes, bref, des choses qui vont désormais de soi pour une part de la population. Une part seulement, mais grandissante je crois. Alors si vous vous sentez d’humeur batifolante, passez votre souris sur le menu, choisissez et entrez.